Histoire

Randonnée

Découvrez les circuits de randonnée de Larra et baladez-vous en Save et Garonne!

Voir la carte

 

Toutes les informations sur "Visites & circuits" sont disponibles ici :

https://tourisme.hautstolosans.fr/

Office de Tourisme
des Hauts Tolosans

38 rue Victor Hugo
31330 Grenade sur Garonne
Tél. : 05 61 82 93 85

 

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Naissance de la commune de LARRALe 18 juin 1955

Dans son ouvrage "Larra, un terroir en Vallée de Save", notre "Historien local, Michel Hastenteufel nous raconte en détail les origines de notre commune qui existe donc depuis des temps immémoriaux et les vestiges découverts et exposés dans notre "Maison de l'Histoire" témoignent de la vie de nos ancêtres Larrassiens et Larrassiennes pendant la préhistoire, le néolithique, l'âge du fer, l'antiquité, le moyen-âge et enfin l'époque contemporaine !

Une histoire très riche avec des habitants qui ont façonné avec passion et transmis notre cher village et son territoire!

Mais alors que s'était-il passé pour "gommer " jadis Larra de nos cartes ?

Si les moines de l'abbaye de Grandselve avaient les premiers nommés explicitement notre territoire du nom de "LARRA" dès 1162 (on appelait cela une "Grange" à l'époque) notre paroisse comptait alors deux églises : celle du bas à Saint Séverin et celle du haut à Tournebelle. Au fil des siècles, toutes deux vont disparaître… Celle du haut détruite par les "routiers" lors de la guerre de "Cent Ans"… et celle du bas construite en terre "crue" qui s'est "effondrée" usée par les intempéries peu avant la révolution française ! 

Le territoire se trouvait alors sans église pour son grand malheur car c'est à cette époque que l'Etat révolutionnaire procéda à la création des départements et communes sur le territoire national ! Toute paroisse devenait une "commune" et LARRA "sans église" et constituée de seulement quelques hameaux, fut intégrée contre son gré à la commune de GRENADE proche de 5 Kilomètres ! Même si les habitants réussirent à construire l'église actuelle entre 1846 et 1861, rien n'y fait et il fallu attendre 1955 pour qu'enfin Maurice Pontich, ses amis et les habitants réussissent à "gommer" dans le bon sens cette anomalie en donnant naissance a notre cher LARRA !

Le 18 juin 1955, le village devint donc administrativement indépendant sous l'impulsion de Maurice Pontich. Celui-ci devint alors le premier Maire du village. La place de l'église porte désormais son nom. de 1955 à 2004, la Mairie occupa les locaux de l'ancienne école publique, construite en 1882, et qui accueille aujourd'hui la "Maison pour Tous".

Depuis 2004, la Mairie se situe dans l'ancien presbytère, construit en 1838, en briques et galets de Garonne.

 

(photos de la collection de Michel Hastenteufel)

 

Les Maires de Larra

  • 1955-1979 Maurice PONTICH
  • 1979-1989 André DARIES
  • 1989-1995 Pierre ROUX
  • 1995-2001 Elisabeth PAIN
  • 2001-2014 André SAINT-PAUL
  • 2014-2020 Gérard JANER
  • Depuis mai 2020 Jean-Louis MOIGN

Larra d'hier

L'époque préhistorique:


Outil en pierre taillée
La découverte d'outils de pierre taillée, de pointes de silex et de meules du Néolithique ont mis en évidence une présence humaine préhistorique allant jusqu'à 400 000 ans avant notre ère et durant d'autres périodes tels le paléolithique supérieur et le néolithique.
Des recherches ont également mis à jour différents objets provenant d'ethnies celtes. Ces tribus se sont sédentarisées dans notre région desservie par la Save qui fertilisait déjà nos coteaux et alimentait une faune diversifiée.

 

L'époque gallo-romaine:


Pièce de Fulvia quinarius année 41 après JC


La découverte de monnaies et divers objets du quotidien démontrent que l'occupation romaine était importante.
Notre situation géographique positionnée sur deux niveaux (d'une part le long de la vallée de la Save et d'autre part en hauteur sur une terrasse de la Garonne) représentait une position stratégique considérable dans le domaine martial.

 

 

 La période médiévale :

Cette période a été soulignée par une présence monacale issue de l'Abbaye de Grand Selve, à Grenade sur Garonne. Ces moines ont exploité les ressources agricoles de nos sols.

L'agriculture a apporté d'autres corps de métiers tels que marechals ferrant, forgerons, sabotiers, charpentiers, chiffonniers, tonneliers, cordonniers, tailleurs, producteur de tabac, tisserands, …

Ces artisans venus avec leurs familles ont progressivement peuplé les vastes campagnes Larrassiennes, créant des hameaux (Emmenot, Cantegril, Bragnères, Bordevieille, Les Duffauts, Les Perpeillets, …) où se trouvent les plus vieilles bâtisses qui constituent le patrimoine de notre village.

 

Le blason de Larra

A l'occasion du cinquantenaire de la commune, le Conseil Municipal, dans sa séance du 12 mai 2005,a décidé d'adopter le blason proposé par les groupes histoires des associations ALAC de Larra et HIER de Grenade.

M. Jacques SIRVEN du groupe histoire de Larra nous en fait la présentation:

Ecusson, blason, armes font référence au moyen Age, généralement on y voit châteaux, lions, coquilles, aigles, …

Larra Saint Séverin n'était, à cette période qu'une campagne et les textes les plus anciens que nous connaissons datent du XIIème siècle.

Ils rapportent des donations faites à la puissante Abbaye de Grand Selve qui a pu, ainsi, établir à St Séverin une grange, c'est-à-dire une exploitation agricole conduite par ses moines convers.

Un siècle plus tard, l'Abbaye, par manque de personnel convers, ressent la nécessité de se décharger de la culture directe de ses domaines.

Le Roi de France cherche à étendre son autorité sur le comté de Toulouse.

Philippe IV le Bel et l'Abbé de Grand Selve établissent un contrat, un paréage, où l'Abbé donne les terres et le Roi assure la justice.

Ils établissent une ville neuve, une bastide à l'emplacement d'une autre grange Vieilles Aigues qui deviendra GRENADE en 1290 et partageront le bénéfice

Larra St Séverin inclus dans ce paréage a donc 2 seigneurs: le Roi de France et l'Abbé de Grand Selve.

C'est pourquoi, on ose proposer pour Larra les armes suivantes:

  • D'abord la crosse d'Abbé représentant l'abbaye de Grand Selve avec rappel de la grange représentée par la gerbe de blé.
  • Ensuite, en mémoire du paréage et de la longue période durant laquelle nous sommes restés dans la juridiction puis Commune de Grenade, partie de ses armes, c'est-à-dire les fleurs de Lis représentant une bastide royale et les grains de blé signifiant une bastide de peuplement, bastide à vocation agricole.

À la rencontre des poilus de Larra

Ouvrage A la rencontre des poilus de Larra

Dans le cadre du centenaire du 11 novembre 1918, l'Association Larrassienne des Arts et de la Culture (ALAC) a mis à l'honneur les poilus des Hauts Tolosans.

Pour chaque commune, un ouvrage a été réalisé retraçant l'histoire de ses soldats.

Pour notre commune, c'est Claude FRANÇOIS qui en est l'auteur.

Cliquez ici pour découvrir cet ouvrage.